Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Actualités

Retour à la liste

Des Mires pour rendre la ligne visible

Publié le 13 octobre 2017

Révéler la ligne de partage des eaux et son rôle dans la formation du paysage, c’était le rôle, oh combien crucial !, confié à Gilles Clément et à ses assistants Vincent Prévost et Marion Soulairol de l’Atelier de paysage IL Y  A (Nîmes).


A l’arrivée, cinq sites de Mires (et un sixième qui pourrait voir le jour au pied du Mézenc en 2018)  jalonnent le parcours et en marquent les entrées, de Saint-Agrève au nord à Saint Laurent-les-Bains au sud en passant par le Gerbier de Jonc (Saint Martial), Pra Pouzol (Burzet) et le Suc du Montat (Saint Etienne-de-Lugdarès).

Les « Mires » ? Parce que ce sont des instruments de visée et qu’elles sont réglées de façon très précise afin de viser les crêtes par lesquelles passe la ligne jusqu’à sa disparition à l’horizon.

Chacun des sites a été choisi pour son caractère remarquable, sa localisation en belvédère et le panorama singulier qu’il propose. Les mires, des mats en bois de châtaignier d’environ 7m de haut surplombés d’une pointe colorée (chaque site est identifié par une couleur différente), y marquent l’horizon. Depuis une échelle en robinier qui permet à chacun d’ajuster sa hauteur et de placer ses yeux au centre d’un cadre de visée, les pointes s’ajustent avec les crêtes et la ligne de partage des eaux apparaît. Un jeu d’enfant !

Ainsi depuis le Mont Chiniac qui surplombe Saint-Agrève, la ligne des Mires est bleue. Elle surligne le Mont Gerbier de Jonc ou le Mont Mézenc mais évite le Suc de Sara ou la Chaîne du Velay. A Pra Pouzol, sur le GR7 accessible par la D289 qui relie Burzet à Sagnes-et-Goudoulet, elle est orange et propose, grâce à une échelle double, un panorama à 360° qui relie virtuellement le Suc du Cheylard à la Vestide du Pal.

Comme pour toutes les œuvres du parcours, un soin tout particulier a été apporté à la réalisation de ce dispositif et à son impact sur le paysage. La mise en œuvre de bois bruts non traités d’origine locale et un ancrage sans béton sont le résultat de propositions techniques innovantes et d’une attention au détail portée tout au long du projet par l’atelier De Pierres et de Bois (Largentière) et par l’entreprise Leyris (Payzac).

Pour aller plus loin

Mission suivie par

Elu référent : Lorraine Chenot

Chargé de mission : Eléonore Jacquiau Chamska

Eléonore Jacquiau Chamska

Coordinatrice Production artistique

Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche 
Domaine de Rochemure 
07380 JAUJAC 
Tél. : 04.75.36.38.75
Portable : 06.16.09.34.40.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Météo


Jaujac, Parc des Monts d'Ardèche

Le Parc en images



Voir la photothèque