Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Les œuvres in situ

1020 km

« Olivier Leroi est un original. Par ses thèmes de prédilection, volontiers contextuels, liés à son expérience immédiate et instinctive du territoire ; par sa manière de faire, aussi, pince-sans-rire ; par la singularité de ses oeuvres, enfin. » — Paul Ardenne, Historien de l’art

 

Olivier Leroi

Olivier LeroiOlivier Leroi naît en 1962 à Romorantin. Après une formation de forestier, il suit l’enseignement de Pontus Hulten à l’Institut des hautes études en arts plastiques. Eclairé par cette nouvelle expérience, il développe un travail de dessin et de sculpture dont le fil rouge est la relation au milieu. Fondée sur l’économie du geste et une observation affinée qui se joue des échelles, l’oeuvre d’Olivier Leroi s’apparente à une opération de dévoilement de la réalité dans ses dimensions sensibles, cognitives, émotives.

Lauréat du prix Altadis en 2002, il a notamment exposé dans le cadre de La Force de l’art (Grand Palais, 2006), au Parvis centre d’art contemporain (Ibos, 2005) ou au Château d’Oiron (2004). Il a par ailleurs été invité par la Fondation de France à réaliser un « cabinet curieux » au parc de Branféré.

Dans le cadre du 1% artistique, il réalise plusieurs commandes publiques : Abscisses-ordonnées au Collège de Brunoy (91), Une molécule d’eau dans l’eau au lycée du Giennois (45), Vingt et une histoires dans le vent au collège de Thiant (59), Les 5 sens à Institut de Neuro-science de la Tronche-sur-Isère (38).

 

Actualités

  • du 16 mars au 8 avril 2017 – Olivier Leroi (commissariat Marguerite Pilven) – Galerie Patricia Dorfmann

Bibliographie non exhaustive

  • Olivier Leroi, Olivier Leroi, Actes Sud, 2003
  • Olivier Leroi. Chronopoétique, Olivier Leroi, Actes Sud, 2015

 

Le Mont-Gerbier-de-Jonc

Mont Gerbier de JoncIssu d’un volcanisme ancien (10 à 5 millions d’années), le Mont-Gerbier-de-Jonc est l’archétype des sucs phonolitiques du territoire ardéchois. Situé sur la ligne de partage des eaux, il accueille à la base de son versant sud les sources de la Loire qui se jette dans l’Atlantique, tandis que l’eau qui s’échappe par son versant nord rejoint la Méditerranée. Du haut de ses 1551 m, le deuxième site touristique le plus fréquenté de l’Ardèche après les gorges du même nom, offre un magnifique point de vue sur les Alpes, les Boutières, la vallée du Rhône et les Cévennes et abrite une faune et une flore d’une exceptionnelle richesse.

Chaque année 500 000 personnes l’escaladent.

À découvrir également au pied du Mont-Gerbier-de-Jonc

- Les Mires de Gilles Clément et IL Y A, jouant sur l’optique pour permettre de lire la ligne de partage des eaux à l’horizon

- Deux mobiliers design d’Eric Benqué : une plateforme installée au pied du Gerbier face à la ligne de partage des eaux et un banc situé près de la source véritable de la Loire

Le projet, qui a été confié en 2009 à Olivier Leroi dans le cadre d’une commande publique du Conseil départemental de l’Ardèche avec la participation de la Région Rhône-Alpes, de l’État et du FEDER, est composé de trois parties axées sur le fleuve et son parcours :

- Olivier Leroi a sollicité Thibaut Cuisset (1958 – 2017) pour mener une campagne photographique afin de traduire l’amplitude de ce paysage étiré des sources jusqu’à l’estuaire, à partir du principe d’une prise photographique tous les 50 kilomètres. 22 photographies témoignent ainsi de ce parcours, entre campagne et ville, et au fil des saisons. Ces photographies ont été déposées à l’Artothèque d’Ardèche et pourront ainsi être montrées dans différents lieux sur le territoire ardéchois.

- Pour traduire la grandeur du fleuve et son caractère majestueux, Olivier Leroi a réalisé, depuis un hélicoptère, un film intitulé « 1020 km » qui permet de survoler la Loire en temps réel. La durée du film (près de 8 heures) et la grandeur de l’image projetée proposent au visiteur une approche du fleuve poétique et sensible. Ce film sera visible en permanence à la Maison de site et sera présenté à la Ferme de Bourlatier dans le cadre de l’exposition Le Trait de Jupiter durant l’été 2017

- Plusieurs plaques émaillées sont apposées près des sources, rappelant leur situation géographique et des éléments de faune locale.

Installée à proximité de la Maison de site, une grande plaque présente la carte géographique de la traversée de la Loire. Trois plaques plus petites sont apposées près des trois sources de la Loire : l’authentique, la véritable et la géographique.

Météo


Jaujac, Parc des Monts d'Ardèche

Actualités

Mécen'Ardèche soutient le Partage des eaux

Mécen'Ardèche soutient le Partage des eaux

Mécèn’Ardèche met six projets valorisant l’Ardèche sur le devant de la scène dont LE PARTAGE DES EAUX !

Un phare à Borne, celui de l'artiste Gloria Friedmann

Un phare à Borne, celui de l'artiste Gloria Friedmann

Lors des journées européennes du patrimoine, le 16 septembre dernier à Borne, Le Phare du Partage des Eaux a été inauguré

La Fabrique des Monts d’Ardèche

La Fabrique des Monts d’Ardèche

120 personnes réunies le 25 novembre 2017 à la Maison du Parc

Voir toutes les actualités

Le Parc en images



Voir la photothèque