Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Les œuvres in situ

Le phare

« En créant cette tour refuge qui représente à la fois l’art du trait et l’art du retrait, je veux rendre hommage à la nature pour observer la ligne d’horizon, cet espace vibrant. J’aimerais que cet espace bleu devienne une sorte de machine à ralentir le temps, j’aimerais que ses visiteurs y « perdent » leur temps. » — Gloria Friedmann

 Le Phare de Gloria Friedmann à Borne Nicolas Lelièvre 11

 

Le Phare de Gloria Friedmann à Borne Nicolas Lelièvre 15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Phare

 

Le Phare est une verticale monochrome bleue qui s’élève à plus de sept mètres du sol. 

 

C’est « une tour refuge qui représente à la fois l’art du trait et l’art du retrait » et qui révèle un site emblématique des contrastes qui caractérisent la ligne de partage des eaux : les pentes raides du versant m

éditerranéen rencontrent le doux vallonnement du côté atlantique.

Cette oeuvre est donc un phare commun à la mer et à l’océan, dans lequel vous êtes invités à accéder. De l’étage d’observation, une vue à 360° s’ouvre à vous. Un banc circulaire invite au repos et à la contemplation. Il abrite une bibliothèque dont les ouvrages permettent de mieux connaître l’histoire, la biodiversité des environs, la vie sur la montagne ardéchoise, tout en ouvrant les horizons sur le monde maritime et l’ailleurs.
Le Phare « appelle l’idée de la mer » qu’on ne voit nulle part...
Il guide et protège le voyageur.
Il offre une vue panoramique sur le paysage.
Il attire l’attention et « éclaire » sur le territoire alentour.
Il veille.

 

Les ouvrages présents dans la bibliothèque et les récits mis à la disposition du public du Phare ont été collectés grâce aux Gardiens du Phare (Magali Gleyze, Thierry Champel, Jean louis Cellier, Raoul Julien Gleyze, Jean Luc Gaillard, Daniel Michau

, Thierry Tailland), membres de l’Association La Bourniquelle et du conseil municipal de Borne. Merci d’en prendre soin.
Maîtrise d’oeuvre du Phare : Pascale Guillet
(tam-tam architecture environnement SARL, Saint-Privat)
Fabrication : Entreprise BMS (Bois Maison Structures, Aubenas)

Gloria Friedmann

Gloria FriedmannGloria Friedmann développe depuis les années 1980 un travail où la nature et l’animal sont omniprésents. L’artiste utilise des animaux taxidermisés ou des ossements, mais également des animaux domestiques ou d’élevage dans des installations qui s’apparentent à des « tableaux vivants ». Avec ces « natures mortes », Gloria Friedmann soulève des problématiques d’ordre écologique, telles que la disparition de notre écosystème et la fragilité du vivant. Entre réflexion métaphysique et vision d’anticipation, Gloria Friedmann s’appuie sur la valeur symbolique des éléments qu’elle met en scène pour produire des dichotomies (entre nature et culture, biologie et technologie, vivant et mort) et interroger l’évolution de l’humanité avec ses doutes et ses errances.

L’oeuvre de Gloria Friedmann a été présentée lors de nombreuses expositions personnelles : au Centre Pompidou à Paris (1980 & 1995), à la Kunststation à Cologne (2003), à la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence (2013) ou encore au Musée de la Chasse de Paris avec Tableaux vivants (novembre 2016 – février 2017). Elle a également participé à plusieurs expositions collectives, notamment au Musée du Louvre à Paris (2007), au Centre Pompidou à Paris (2009) ou encore au Palais de Tokyo à Paris (2013).

Elle est représentée par la Galerie Mitterrand à Paris.

Actualités

- Du 8 novembre 2016 au 12 février 2017 : Tableaux vivants – Musée de la chasse, Paris Le corps – Maison Européenne de la Photographie, Paris
- Du 19 avril au 18 mai 2017 : L’opéra des animaux – Abbaye du Val des Choues (Bourgogne) – oeuvre pérenne inaugurée en avril 2017
- 2017: The Artist Voice - Green Park Artspace, Pekin et Singapore

 

Moure de l’Abéouradou

BorneSitué entre les gorges de la Borne et le GR7 qui domine la vallée en suivant les crêtes et la ligne de partage des eaux, le village de Borne abrite une place suspendue au flanc d’un gigantesque rocher, le Moure de  l’Abéouradou. Du château ne subsistent qu’un donjon quadrangulaire, datable du XIIème siècle, et un logis qui  lui est accolé et qui ont fait l’objet d’une importante campagne de restauration en 2002. Les ruines d’un petit bourg sont encore visibles au pied du donjon.

Il y a tout juste 20 ans, en 1997, Gloria Friedmann créait le Carré Rouge devenue une pièce emblématique de l’art in situ dans la nature en France. Cette grande peinture monochrome rouge plantée dans la verdure de la campagne bourguignonne n’est autre qu’un des murs d’enceinte d’un refuge dans lequel le visiteur peut passer la nuit. Ce lien entre sculpture, architecture et nature, Gloria Friedmann continue à l’entretenir dans l’oeuvre qu’elle érige dans le cadre du PARTAGE DES EAUX.

Le Phare est une verticale monochrome bleue qui s’élève à plus de 7 mètres du sol, « une tour refuge qui représente à la fois l’art du trait et l’art du retrait » qui révèle un site emblématique, des contrastes qui caractérisent la ligne de partage des eaux. Situé en surplomb de la vallée très encaissée de la Borne vers le sud et des doux plateaux de la Montagne ardéchoise vers le nord, le Moure de l’Abéouradou offre une vue exceptionnelle sur les bassins versants Atlantique et Méditerranée et permet de ressentir très fortement les contrastes de reliefs, paysages et végétations.

Accessible uniquement à pied à la jonction de plusieurs chemins de randonnée (dont le GR7), l’oeuvre est donc un phare commun à la mer et à l’océan, dans lequel le visiteur est invité à accéder. De l’étage d’observation, une vue à 360° s’ouvre à lui. Un banc circulaire l’invite au repos, à la contemplation et abrite une bibliothèque sur le biotope du phare, la biodiversité des environs, des romans et essais sur l’eau, des cartes géographiques...

Le Phare est également un écho à l’impressionnante tour de Borne – qu’on pourrait aussi qualifier de sculpture / architecture tant elle se démarque du paysage tellurique de sa gorge – située en contrebas dans le village du même nom.

Météo


Jaujac, Parc des Monts d'Ardèche

Actualités

Mécen'Ardèche soutient le Partage des eaux

Mécen'Ardèche soutient le Partage des eaux

Mécèn’Ardèche met six projets valorisant l’Ardèche sur le devant de la scène dont LE PARTAGE DES EAUX !

Un phare à Borne, celui de l'artiste Gloria Friedmann

Un phare à Borne, celui de l'artiste Gloria Friedmann

Lors des journées européennes du patrimoine, le 16 septembre dernier à Borne, Le Phare du Partage des Eaux a été inauguré

La Fabrique des Monts d’Ardèche

La Fabrique des Monts d’Ardèche

120 personnes réunies le 25 novembre 2017 à la Maison du Parc

Voir toutes les actualités

Le Parc en images



Voir la photothèque