Réactivation de l’œuvre protocolaire « Prototype improvisé de type nuage » de Yona Friedman (collection 49 Nord 6 Est – FRAC Lorraine) sur la Montagne ardéchoise entre janvier et mai 2019
avec

> les élèves de 5e du collège de Saint-Cirgues en Montagne (Mme M. Perez – arts plastiques – et Mme A. Lagarde – physique chimie)
> les élèves de CP-CM de l’école primaire du Béage (Mme C.Bernard)
> les élèves de CP-CM de l’école primaire de Sainte-Eulalie (Mme MP Jourdan)
& un groupe de 9 habitants volontaires

Ce projet s’est concrétisé par une exposition à la Ferme de Bourlatier, Echappée du Partage des eaux, entre mai et novembre 2019.

Une oeuvre protocolaire ?

L’artiste-architecte Yona Friedman a créé l’œuvre « Prototype improvisé de type « nuage » en 2009 pour une exposition à la Synagogue de Delme (Lorraine). Transformée en « protocole », elle a été achetée par la collection publique du FRAC Lorraine.

En 2019, le Parc des Monts d’Ardèche a emprunté cette œuvre pour la réactiver avec des jeunes et moins jeunes, habitants de la Montagne ardéchoise.

Cette œuvre est un « protocole ». Cela signifie qu’entre deux expositions, les matériaux qui ont servi à la fabriquer ne sont pas conservés. A chaque fois qu’elle est exposée, elle est entièrement recréée par des non-professionnels qui décident ensemble de la forme qu’ils veulent donner à « leur » nuage et des matériaux qu’ils veulent utiliser en s’appuyant sur les instructions données par l’artiste. Chaque « nuage » est donc unique, car les instructions (le protocole, donc) de « Prototype improvisé de type « nuage » » sont très libres.

Yona Friedman confie ainsi son « œuvre » à tous ceux qui acceptent de s’embarquer dans une aventure collective guidée par un processus créatif qui s’enrichit à chaque étape de cette part d’imprévisible.

Mais en fait c’est quoi un nuage ?

Les nuages font partie du paysage qui nous entoure et qu’ils animent en permanence. Ils reflètent surtout les mouvements de l’atmosphère, cette fine couche qui entoure notre planète et qui protège la vie sur Terre et sont un élément essentiel du cycle de l’eau.

Mais un nuage ça change tout le temps : c’est une forme qui bouge, qui évolue, qui se transforme. Il est donc impossible d’en faire un plan. Comment alors créer son « Prototype improvisé de type Nuage » ? Comment transmettre plastiquement les sensations que la vue d’un nuage provoque en nous ?

C’est à cette question et à de nombreuses autres que se sont confrontées les participants embarqués dans l’aventure qui leur était proposée par l’artiste : imaginer et fabriquer ensemble LEUR nuage !

Une œuvre pensée et fabriquée collectivement

Dans l’optique de créer leur Nuage pour la Ferme de Bourlatier, les participants ont choisi, après plusieurs séances de travail autour de divers matériaux, d’utiliser du genêt.

Cette plante est à la fois très présente dans le paysage et caractéristique des toitures traditionnelles du plateau ardéchois.

Pour créer les volumes de leur Nuage (les modules qui le constituent), ils ont décidé de le tresser sur du grillage, un matériau qui apporte une certaine transparence à l’oeuvre. Et comme les nuages peuvent être de toutes les couleurs, mais rarement verts…, ils ont choisi de peindre le leur en blanc, jouant sur les nuances propres aux alternances d’ombres et de lumières.

Les coulisses du projet avec les scolaires

  • 1e séance – en classe // PNRMA Présentation du projet et de son lien au Partage des eaux – Atelier : travail individuel en 2D
  • 2e séance – en classe // PNRMA Quelques nuages dans l’histoire de l’art et présentation plus en profondeur du travail de Yona Friedman – Atelier : travail individuel en volume (maquette, module)
  • 3e séance – en classe // Passeur Qu’est-ce qu’un nuage ? Comment les reconnaître ? Quel est leur rôle dans le cycle de l’eau et dans notre écosystème ?
  • 4e séance – en classe // PNRMA Atelier : travail en petits groupes en volume (maquette, module) – Présentation des nuages de Yona Friedman réactivés depuis la création de l’œuvre en 2009
  • 5e séance – en classe // PNRMA Présentation de la Ferme de Bourlatier et de l’espace où sera installé le Nuage ; échanges sur le genêt dans l’environnement des élèves (paysage et architecture) – Atelier : tests de modules en genet sur des formes en grillage « cage à poule »
  • 6e-7e séances – en classe // PNRMA Réalisation des modules. Préparation de la petite exposition pédagogique qui reviendra sur tout le processus de création
  • Sortie à la Ferme de Bourlatier // PNRMA et Passeur (C. Frantz) Toutes les classes se retrouvent pour installer le Nuage et l’exposition pédagogique sur le déroulement du projet + Découverte de l’exposition des œuvres de l’IAC Villeurbanne dans la grange de la Ferme « Du soleil à la source » et de la Tour à eau de Gilles Clément
  • Sortie sur la ligne de Partage des eaux // PNRMA et Passeurs (M-L. Bardou & E. Blanc) Toutes les classes se retrouvent pour découvrir les oeuvres à la Chartreuse de Bonnefoy et à l’Abbaye de Mazan

Ce projet était porté par le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche en collaboration avec Ardèche Espace Montagne (SMA) dans le cadre des Echappées 2019 et en partenariat avec la Communauté de Communes Montagne d’Ardèche. Il a reçu le soutien financier du Conseil départemental d’Ardèche, de la Région Auvergne Rhône-Alpes et du PIA AJIR.